C’est cool de s’ennuyer

C’est cool de s’ennuyer

On traverse au quotidien des petits hauts et des petits bas. Des fois on a une petite fatigue, une douleur qui justifient largement de repousser sa séance de sport au jour suivant. Je ne parle pas de la petite flemme ou du « kof kof je tousse » improvisé. Mais j’ai toujours pensé qu’il valait mieux courir plus tard plutôt que de se dégouter. C’est ma philosophie du tranquillou qui veut ça. En fait j’ai remarqué que j’aimais vraiment faire du sport, et que ce n’était pas pour les mêmes raisons que d’autres personnes.

Chacun son truc, chacun son sport en fait. Récemment j’ai résilié mon abonnement à la salle de sport dans laquelle je ne me reconnaissais pas vraiment. Les activités indoor ce n’est pas trop mon truc, et le « no pain no gain » ou « faut brûler le plus de calories possible » ne sont pas vraiment des trucs auxquels je suis sensible. Mais bon, j’ai essayé ! Alors quand j’ai annoncé ça au coach et qu’une femme a entendu, elle m’a dit « aller, il faut reprendre goût au sport, il ne faut pas arrêter ! ».
Bon madame t’es gentille, mais qui te dit que je vais arrêter de faire du sport ? J’ai réalisé que dans son esprit, salle de sport = sport, pas salle de sport = pas de sport. Du coup ne pas vouloir aller en salle de sport était forcément pour elle une perte totale de motivation.
Et quand je dis que je préfère courir toute seule dans le silence avec personne, cela paraît encore plus bizarre.

Je crois les potes, que j’aime bien me faire chier.

ennui Alors que je déteste ne rien faire, même, ça m’énerve, j’aime bien m’ennuyer soit avoir une activité qui ne sert pas à grand chose mais qui n’est pas très contrariante. C’est sans doute pour ça que j’aime marcher longtemps sans trop savoir où je vais, que je n’ai pas de problème à attendre le prochain métro (dans 3 minutes les mecs, ça sert à rien de courir), et que j’aime passer 1 heure dehors à courir bêtement en rond dans un parc. J’ai conscience aussi que cela peut paraître particulièrement ennuyeux et une principale raison de lâcher l’affaire.

Je lis pas mal de littérature sportive où ça parle d’astuces pour booster la motivation : musique, exercices hardcores, trucs pour brûler 500 calories en 15 minutes, des défis en tous genres. C’est marrant, mais c’est comme si les choses censées motiver me démotivaient encore plus !

Ma conclusion est que j’aime m’ennuyer. J’ai l’impression de courir partout tout le temps : entre la cuisson des pâtes et le cadeau à emballer, entre le rendez-vous chez le médecin et le rapport à rendre à son client. Alors finalement, m’emmerder à prendre l’air simplement pour me concentrer sur quelque chose qui ne sert à rien, c’est particulièrement satisfaisant !

Mais entre ennui et routine pantouflarde, il y a une différence. Des plans d’entraînement et des objectifs me permettent d’agrémenter ma pratique sportive.

Finalement, chacun son truc.
Sur ce, j’ai 1 heure à tuer, je vais aller faire un footing !

11 réactions au sujet de « C’est cool de s’ennuyer »

  1. Cela fait 3 mois que je ne peux plus faire de sport (tendinite au bras droit, puis au bras gauche et un peu au tendon d’Achille) et j’ai eu cette réflexion de pourquoi je vais en salle (je paye l’abo pour rien en ce moment) et en fait je suis un mix entre :
    – j’adore les cours de bodyjam avec les autres car c’est fun et on s’amuse
    – J’adore me balader seule 10 ou 15km (ou courir) me laisser porter, ne penser à rien…
    Le seul sport que je peux faire en ce moment c’est la marche et après je me sens toute zen et ça fait du bien 🙂 puis on ne s’ennuie pas, on observe différemment, on s’écoute 🙂

  2. Je suis à 100% avec ce que tu dis! Je n’ai jamais testé la salle de sport mais j’ai vu un reportage au JT avec des gens qui sautaient sur un trampoline pour faire du fitness. Il y avait beaucoup de monde, un mec qui hurle et de la musique toute forte. Beurk!!!! Vive la course à pied dehors!

    1. Il en faut pour tout le monde ! J’aime quelques activités de fitness, et c’est vrai que d’en faire avec d’autres personnes est motivant au sens où on fait partie d’un groupe. Mais vive les petits groupes ! Pas plus de 10, sinon je crains surtout que le prof ne voit pas les mauvaises postures.

    1. Ouais c’est plutôt ça. En fait j’aime bien quand il ne se passe RIEN, et finalement, il se passe beaucoup de chose. Par exemple avant-hier, je me suis faite attaquer par un pigeon.

  3. Bon, depuis ce post, plusieurs mois sont passés mais je viens de passer une partie de ma matinée à parcourir ton blog et j’ai envie d’y mettre mon petit grain de sel.
    Pour ma part, je suis presque vierge en matière de course à pied! Seulement 4 petites semaines d’entraînement et encore, j’avais mal démarré!
    La CAP, c’est le dernier sport que j’aurais pensé faire, je n’en voyais pas l’intérêt. Pourquoi se faire du mal! Mais maintenant que je cours, je constate une chose: j’ai un peu l’impression de faire de la méditation. Je ne m’ennuie pas (pas encore eu l’occasion, faut dire!), mais je me sens à l’écoute. A l’écoute de mon corps, à l’écoute des bruits extérieurs. L’autre jour, il semblait y avoir une échauffourée entre plusieurs oiseaux. Ca fightait sec dans les branchages. Puis je cours avec mon chien, je suis aussi à l’écoute de son rythme. Oui, c’est vraiment ça pour moi la course: une sorte de méditation de pleine conscience. J’aime aussi me concentrer sur rien, on a déjà assez de pollution sonore partout autour de nous!

    1. Je n’avais pas du tout pensé au terme « méditation de pleine conscience », mais c’est vrai que c’est un peu ça. On s’ennuie sans s’ennuyer, en fait on écoute et on est bien.

  4. Je me reconnais un peu dans ce que tu dis. En général, j’ai tendance à aimer les sports « monotones », courir 10 bornes, nager 40 longueurs, ça me fait du bien justement parce que y’a rien à penser. A l’occasion j’ai fais une séance d’essai de zumba, de cardio ou autre mais ce n’est pas ce qui me correspond vraiment, c’est plus pour déconner un peu pendant les vacances pour moi (mais si les séances dans les campings au bord de la piscine x)) Bonne journée à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *