No way out

No way out

Il est facile d’entraîner ses jambes, il est plus difficile d’entraîner nos esprits.

Quand on aimerait bien faire la sieste et manger des chips plutôt que de suer, se lancer dans une activité sportive régulière n’est pas facile. On est assez d’accord sur le fait que quand on s’y met vraiment, on progresse vite. Les entraînements sont faits pour ça et il y a foule de documentations et de coachs partout pour avoir tout ce qu’il nous faut.

Mais le plus difficile à dompter, c’est l’esprit !

Qui n’a jamais ressenti ce léger bout de fatigue qui traîne et qui nous dit que finalement ce n’est pas si grave si on sèche notre séance de sport prévu ce jour ? Qui ne s’est jamais dit qu’on pourrait laisser le réveil sonner pour cette fois et continuer sa nuit ? C’est si facile !

Pourtant, ce n’est pas une honte. Cela fait partie du chemin à parcourir. Si c’était vraiment facile, cela ne serait pas intéressant ! Alors on a des combines pour dompter son esprit et manipuler son subconscient.

Par exemple, j’ai besoin de rendez-vous fixes et calés. Il m’est indispensable de poser un rythme et de m’y tenir avec un petit emploi du temps. Ce planning est flexible mais je fais comme s’il ne l’était pas. C’est comme pour les dates de rendus de devoir à l’école, je me donnais la date de la veille du rendu pour me sentir à l’aise.

Malgré cela, la motivation numéro 1 c’est tout de même le plaisir. Chaque pas, chaque coup de pédale peut être un accomplissement si on le décide.

J’ai conscience que ce billet a un côté philosophie de comptoir, pourtant j’ai bien envie d’y croire.

Et toi, t’as des combines pour rester motivé ?

no-way-out_1 no-way-out_2 no-way-out_3 no-way-out_4

6 réactions au sujet de « No way out »

  1. Moi c’est le plaisir que je prend en mangeant du chocolat qui me permet de garder ma motivation: il faut bien éliminer tout ce que je mange!!!!!!
    Et puis j’ai une photo de moi aussi de quand je faisais 12 kilos de plus et que je me sentais mal dans ma peau ça me motive assez bien aussi.
    Ou des comptes Instagram aussi. Et je me fixe des objectifs j’aime bien me battre contre moi même!!!!!
    Je varie les motivations!!!!!
    Je crois que c’est le premier commentaire que je laisse sur votre blog même si je fais un tour régulièrement dessus donc j’en profite pour vous dire que j’aime bien ce que vous faites!

    1. C’est vrai que l’argument de l’équilibre entre ce qu’on mange et ce qu’on dépense n’est pas mal ! Bravo pour cette motivation, je suis pour ma part incapable de tenir sur le long terme si je me concentre sur les kilos en trop ou pas, car ce n’est pas du tout un objectif chez moi. Mais j’admire la détermination, et merci d’être passée ! 🙂

  2. C’est forcé d’avoir ces coups de mous, ou alors il y a des gens sur-humains ! Perso le matin quand je suis fatiguée je déplace ma sortie au midi ou au soir de la même journée mais de la même façon que toi, je prévois mes sorties en gros 1 jours ou 2 à l’avance (voire parfois le dimanche pour la semaine quand j’ai pas mal de trucs de prévus) et je le mets dans mon agenda comme ça j’ai pas d’excuse !

    Et si la motivation n’est vraiment pas là il y a plusieurs solutions : soit c’est la fatigue et j’ai trop tiré, auquel cas je m’accord un peu de répit, soit je n’ai pas d’excuses et je me force en me disant que quand je reviendrais je serais contente et la motivation sera de retour. Mais je m’aide aussi beaucoup des réseaux sociaux et d’IG en particulier en suivant des comptes de « motivation » 😉

    1. C’est vrai que les réseaux sociaux aident à créer une émulation autour de sa propre activité. On a l’impression d’être dans un groupe même si on court seule. Tu suis quels comptes ? 🙂

  3. Cela dit je fais comme Pénélope parfois je repousse. Genre hier j’avais mis le réveil a 6h pour y aller avant le boulot puis finalement j’ai éteind le réveil en me disant j’irais ce midi. Et le midi je me suis dit non j’irais se soir. Et finalement j’ai glandé devant la Tv!!!!!
    Mais du coup ce midi j’étais plus motivée et j’ai fait mes 10 km durant ma pause.
    Sur Instagram je suis le compte des « roco_runs » mes si je comprend rien à l’anglais les nanas elles sont en tenues de sport et elle court tout les jours et du coup quand j’ai un coup de mou ça a tendance à me motiver!

  4. Bonjour,

    Dans mon cas c’est plutôt l’effet apaisant qui s’ensuit et l’impression d’évacuer mes angoisses, mais c’est vrai que malgré tout parfois j’ai moins envie de bouger dans ce cas je ralenti un peu le rythme et la motivation reviens plus tard, après c’est vrai que je fais un peu de plusieurs choses, souvent je me dis que si je me focalisais que sur une discipline je progrèsserais plus mais ça serait moins amusant.
    (DSL pour le pavé)
    Bon dimanche,
    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *