La fierté rend coriace !

La fierté rend coriace !

Mes chers copains (et copines), je pense pouvoir dire qu’aujourd’hui j’arrive à courir la tête haute. En général je n’ai pas vraiment un moral d’acier, il est plutôt en guimauve. Par moment j’ai des pics de motivation, ou plutôt je deviens sacrément coriace comme aujourd’hui pour courir mon 10 Km à la Stramilano.

Mais là il s’est passé un truc incroyable, une remarque positive de mon frangin. Voyez-vous mon frère est un mec plutôt balèze. Quand j’étais gamine je l’admirais faire du nunchaku et comme je suis fane de Bruce Lee, c’était un peu mon demi-dieu familial. Et quand je l’ai vu samedi, il m’a dit « tu cours beaucoup toi » avec un sourire. Vous n’imaginez pas à quel point j’étais fière de dire à mon grand frère qu’effectivement je courais pas mal et régulièrement.

Je me suis sentie poussée des ailes, une lueur de la détermination a commencé à apparaître dans mon regard (j’imagine), je l’avais… la fureur du dragon !

Et quand j’ai dit à mon père que je partais une semaine en Italie, sa première réaction fut « comme Bruce Lee ! ». Vous pouvez croire que je délire, mais c’est peut-être bien un signe ?!

Quand il y a 1 an je peinais à enchaîner 8 minutes de course, aujourd’hui j’ai l’idée que faire 30 minutes est trop peu. Imaginez-vous, on m’a proposé de faire un 14 Km bientôt, et je me suis dit « 14 ? ça va ». La gamine nulle en sport sans confiance en soi, écrasée à l’école par les bons qui faisaient du sport en dehors de l’école, et recevant des mauvaises notes par les profs d’EPS avec le regard condescendant, n’existe plus !

Aujourd’hui c’était le semi-marathon de Paris, moi aussi j’en ferai un. Et dans pas si longtemps, j’vous le dis !

4 réactions au sujet de « La fierté rend coriace ! »

  1. Entre moi et Rocky et toi et Bruce Lee, on a de sacrées icones de motivation dis-donc! Toi t’as la fureur du dragon et moi j’ai l’oeil du tigre! Mouahahah!

  2. YEEES j’aime cette énergie !! Ça ne fait aucun doute, tu cours pour de vrai et tout devient possible. 15, 21, voire plus si ça te fait envie. Ce qui est génial avec ce sport, c’est que ça ne dépend que de toi. Alors, la fierté est proportionnelle à l’engagement que tu y mets 🙂

  3. C’est bien d’être motivée comme ça 🙂
    Attention à ne pas trop en faire pour autant : l’important c’est d’être en forme, au quotidien déjà, et si possible pour tes « rendez-vous ». Si tu augmentes trop vite ta charge d’entraînement, tu risques la blessure :/

  4. « La gamine nulle en sport sans confiance en soi, écrasée à l’école par les bons qui faisaient du sport en dehors de l’école, et recevant des mauvaises notes par les profs d’EPS avec le regard condescendant, n’existe plus ! » Comme cette phrase résonne en moi ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *