Archives de
Étiquette : courir la nuit

Libres de courir, pas de s’enfuir!

Libres de courir, pas de s’enfuir!

Il y a quelques semaines à peine, une nouvelle défrayait la chronique milanaise: Irene, une coureuse qui s’entraînait le long du canal Naviglio Grande, a été agressée alors qu’elle s’était arrétée pour boire à une fontaine, en plein jour. Si elle a réussi malgré ses blessures à s’enfuir en rejoignant un groupe de coureur, je frémis à l’idée de ce qui aurait pu se passer de pire, dans cette zone pourtant fréquentée par les sportifs. Les cris d’horreur ont fusé dans les médias, escortés d’appels à la prudence et de conseils avisés: courez en groupe et dans des endroits très fréquentés, préférez les sports en salle ou les activités collectives. D’autres cris ont alors à juste titre retenti: ceux du droit à la sécurité, de la liberté de courir sans avoir peur, de profiter des espaces publics sans devoir se terrer dans des salles de sport ou chez soi pour pratiquer… C’est pour proclamer ce droit que les coureurs, cyclistes et marcheurs milanais se sont réunis dimanche dernier à midi pour reparcourir, qui en rollers, qui à petites foulées, le parcours d’Irene jusqu’à la fontaine.

Lire la suite Lire la suite

Courir le soir, une bonne idée?

Courir le soir, une bonne idée?

Pendant longtemps, je ne courais que le matin. J’aimais bien l’idée de commencer la journée du bon pied, de profiter des premiers rayons du soleil et de m’etre remuée avant de passer la journée devant mon ordi… Et puis, à l’automne dernier, je me suis inscrite à un groupe de coureurs qui se réunissait le lundi en fin de journée, et j’ai du m’adapter… ça m’a rappelé l’époque où je faisais des claquettes le vendredi soir, et où j’allais toujours au cours en trainant les pieds, fatiguée de la semaine et n’aspirant qu’à m’assoupir un peu. Les premières fois, ça a été pareil, je n’étais pas motivée à la fin de la journée, et je n’ai enfilé mes baskets que pour ne pas me dédire de l’engagement pris avec les autres. Et puis finalement, j’ai fini par aimer ça et, meme toute seule, je préfère maintenant souvent courir le soir et j’ai appris à apprécier ce moment. Voici en six points pourquoi…

Lire la suite Lire la suite