Archives de
Étiquette : stramilano 2014

Compte-rendu sportif (Uty – Stramilano 2014)

Compte-rendu sportif (Uty – Stramilano 2014)

Quand je regarde les photos et quand je repense à la course de dimanche dernier, je me dis que Flou et moi avons vraiment des allures de championnes.

J’étais un peu stressée avant de partir pour la place de la cathédrale de Milan (le Duomo pour les intimes), quelques nausées ont tenté de me dissuader de partir mais la bande originale de Rocky m’a poussée vers la sortie ! C’est donc en groupe de coureurs que nous nous sommes dirigés vers la zone de départ déjà pleine d’autres participants. Ce jour là Milan était en effervescence. La Stramilano est vraiment un événement connu notamment grâce aux succès de ses 3 courses simultanées : 5 Km (enfants), 10 Km, semi-marathon. Seul le semi-marathon dispose d’un classement et donc de temps décompté. Le 5 et le 10 Km sont beaucoup plus bon enfant et prennent assez vite des allures de grande fête ou les coureurs slaloment entre les marcheurs.

Avant mon départ pour l’Italie, j’ai eu un coup de démotivation assez fort. Une chute dans les escaliers, des hématomes sur tout le bas de la jambe gauche me gênaient sérieusement, et la pollution parisienne n’a pas aidé à avoir une dernière semaine d’entraînement comme je l’aurais voulu. C’est pour cela que sur un coup de folie j’ai couru la veille de mon départ à 6h du matin, puis en rentrant du bureau pour cumuler 8 Km dans la journée. Rassurée sur mes capacités physiques et m’étant faite assez plaisir sur ces sorties, j’étais enfin prête à partir.

Zone de départ 2 jours avant la course.

3 jours plus tard, nous étions sur la ligne de départ de la Stramilano 2014, 43e édition du 10 Km. Une averse nous est tombée dessus juste avant le coup de canon comme un avertissement pour nous mettre en garde. Mais nous ne sommes pas dégonflées, Flou et moi étions bien motivées ! Nous avions décidé la veille de courir ensemble pour éviter de se perdre compte tenu du monde présent. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle cette course « la course des 50 000 ». Le premier kilomètre a été long… long ! Il y avait tellement de monde que nous avons couru à environ 10 minutes au Km, mais ce fut un échauffement qui a finalement été bénéfique. Pour ma part les 6 premiers kilomètres sont passés assez vite, j’étais très distraite par tout ce que je voyais. C’était après tout aussi une petite sortie touristique pour moi ! J’ai eu une faiblesse au 8e Km mais sans complexe car je me suis rendue compte que j’ai rarement couru plus que cela.

Toujours motivée et ayant repris des forces grâce aux encouragements de Julien (Nolevel.fr), il ne me restait que 2 misérables kilomètres pour terminer la Stramilano. Mais encore une fois, trop de monde, et personne n’a pu terminer en beauté en entrant dans l’arène de Milan pour un dernier tour de stade et passer la ligne d’arrivée.
Il ne manque pas grand chose, mais j’admets être frustrée par cette gestion des flux de participants. Il y avait un véritable embouteillage en fin de course juste avant la ligne d’arrivée.

Mais nous l’avons fait ! Nous sommes des championnes, et j’ai presque envie de chantonner Princes of Universe de Queen.

Je suis contente, très contente, et je suis fière de moi. Tout cela ne m’a donné qu’une seule envie : me perfectionner pour être confiante sur 10 Km, et pouvoir profiter à fond ! J’ai donc 3 mois pour m’entraîner encore pour le 10 Km L’Équipe qui aura lieu 15 juin prochain ! On s’y donne rendez-vous ?

Compte-rendu sportif (Flou – Stramilano 2014)

Compte-rendu sportif (Flou – Stramilano 2014)

Vous vous souvenez? A l’origine de ce blog, il y avait un regret: celui d’avoir arrété de courir régulièrement après ma participation à la Stramilano de 10km il y a deux ans. Cette impression de continuer à me gargariser de cet « exploit » sportif alors que depuis, j’avais plutôt flemmardé. Et cette envie, non seulement de reprendre le sport de façon plus régulière, mais aussi de me prouver que j’étais encore capable de me fixer un objectif sportif et de m’y tenir.

Depuis janvier, j’ai beaucoup couru, j’ai arpenté les parcs, dévalé des rues, sous un capuchon, un bonnet ou derrière des lunettes de soleil selon la météo, seule le plus souvent et parfois accompagnée d’autres coureurs plus expérimentés, le dimanche matin avant d’aller au marché, le soir après le boulot et parfois même en guise de pause dans la journée…

Lire la suite Lire la suite