Vital, ce n’est pas si mal

Vital, ce n’est pas si mal

Depuis quelques temps maintenant, Vital veut être le nouveau venu trendy de la presse magazine destinée à un public féminin. Couverture vitaminée avec une fille qui a l’air épanouie, un peu de rose mais pas trop, un peu de publicité mais pas trop non plus.

J’étais au début vraiment sceptique. La mise en avant en Une de thèmes « avoir des belles fesses » et « brûle graisse » ne m’encourageaient vraiment pas à apprécier ce magazine. Ce sont finalement les sujets annexes que j’ai aimés. Comme si Vital ne pouvait pas y échapper, malgré des sujets intéressants sur la présentation d’activités sportives, les gros titres restent squattés par les sujets pour entrer dans son bikini cet été.

vital

Le magazine de l’éternelle débutante ?

Le problème de la presse spécialisée, c’est souvent d’être trop spécialisée. Elle a ses jargons et ses codes qu’un curieux ne parvient pas à comprendre. Mais petit à petit le lecteur s’y fait et par mimétisme adopte lui-même ce vocabulaire.

Quelle est la cible de Vital ? J’ai tendance à croire que je suis plutôt dans la cible : Entre 20 et 40 ans, cherchant à faire un peu de sport et qui se renseigne sur comment en faire sans tomber dans l’ennui ou les mauvais souvenirs des cours d’E.P.S. Sur la couverture, un petit logo Top Santé nous rappelle le lien entre les deux magazines. Vital, c’est un peu un Spin Off de Top Santé version jeune et tendance sportive. Cette même tendance qui fait que les marques de prêt-à-porter féminin ont maintenant leur propre gamme de vêtements fitness pour donner des alternatives au Décat’ du coin.

Après avoir lu deux magazines (pour me faire un avis), j’ai eu l’impression de voir deux fois de suite le même épisodes des Simpsons. C’est sympathique, on voit de nouvelles choses quand même, mais c’est décidément bien semblable. Vital a la qualité de prendre la lectrice par la main sans brusquer avec des discours de coaching qui déroutent. Tout est dans la pédagogie. Malheureusement quelqu’un de très exigeant va sans doute être très vite lassée car seules quelques rubriques vont lui apprendre de nouvelles choses. Or acheter un magazine pour 1/10 de son contenu, c’est un peu rageant.

Des intervenants sympathiques

Les intervenants de Vital ont des CV vérifiables. Tantôt coach de notoriété (Lucile Woodward par exemple), tantôt sportif de haut niveau, ou encore diététicien, toutes ces personnes donnent envie de faire confiance en Vital. Effectivement, bien qu’on peut débattre parfois, je n’ai pas vu de choses choquantes du type « Si tu ne cours pas 40 minutes tu ne fais pas vraiment de sport » ou encore « Manger des pâtes c’est le mal absolu ».

Le dernier numéro s’offre même les témoignages de champions d’athlétisme comme Stéphane Diagana, ou Muriel Hurtis.

Sommes-nous dans le girly dégoulinant ?

Oui et non. Nous n’échappons pas aux sujets brûles graisses, aux astuces diététiques et encore moins aux témoignages de personnes au régime. Le fait que ce soit une demande et un besoin de lectrices est un fait. J’ai néanmoins apprécié que ce ne soit pas non plus à chaque page, ni dans chaque conseil. L’amincissement n’est pas le but absolu des pratiques sportives pratiquées.

En résumé

Les plus :

  • Diversité des sports présentés
  • Qualité des intervenants
  • Des sélections shopping sportif pour tous les budgets
  • Pas de discours pour le régime absolu
  • Calendrier de courses

Les moins :

  • Ambiguïté sur ce qui est de l’ordre du publi-rédactionnel ou non
  • Manque de diversité de silhouette des sportives présentées, ou le choix entre vendre du rêve ou être proche des gens ?
  • La minceur fait les gros titres

La ligne éditoriale de Vital est plus celle d’un magazine bien-être avec du sport, plutôt que celle d’un magazine sportif. On sera déçu si on cherche des conseils experts pour une pratique spécifique. Vital est pour moi un magazine pour citadine qui veut mettre un peu de sport dans son quotidien.

Je ne pense pas racheter systématiquement Vital. Mais en tous les cas, je n’en garde pas un avis négatif. C’est plutôt distrayant. =)

> Page Facebook Vital Mag

3 réactions au sujet de « Vital, ce n’est pas si mal »

  1. J’avoue que j’avais peur les premières fois que j’ai acheté ce magazine. Mais je le trouve plutôt de bon conseil même si pas mal de publicités sur certaines marques.
    Mais je suis d’accord avec toi pour les points négatifs !

  2. Ah bah tiens, j’étais en train d’y faire une petite allergie sans l’avoir jamais acheté. On me l’a pas mal présenté comme un truc qui justement « ne parle pas de sport pour maigrir » et en parallèle, je voyais toutes les Unes tournant autour de ça … Donc je comprenais pas. Tu as éclairé ma lanterne, merci. Bon, je l’achèterai pas pour autant hein ^^
    Ne me remercie pas pour ce commentaire des plus utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *